Téléphone : +33 (0)2 33 20 81 45
Manoir de la Fieffe, La Fieffe, 50470 La Glacerie – Voir plan

Le manoir hier

L’histoire du manoir de La Fieffe est liée à celle du château des Ravalet, aussi connu sous le nom de château de Tourlaville. Les deux bâtiments ont été construits vers 1560 par Jean II de Ravalet, figure marquante des seigneurs de Tourlaville. Aîné de la famille, Jean reçoit la charge d’abbé commendataire de Hambye à l’âge de 12 ans, en récompense des services rendus par son père au roi Charles IX durant les guerres de la Ligue. Il devient grand vicaire de l’évêque de Coutances, puis chanoine et grand chantre de la cathédrale. Humaniste, il contribua par son financement au rayonnement du collège de Coutances.

Du XVIe siècle au milieu du XIXe siècle, le manoir de La Fieffe a les mêmes propriétaires que le château de Tourlaville. Passée des Fouquet de Réville aux Clérel de Tocqueville, la Fieffe est vendue le 1er février 1838 par Alexis de Tocqueville, l’illustre penseur politique, à deux frères de Cherbourg, Antoine et François Pierre. Leurs descendants revendent la propriété à un certain Aimable Huet, dont l’un des enfants, l’abbé Joseph Huet, devient vicaire de la cathédrale de Coutances. C’est lui qui procéde à l’agrandissement du manoir en respectant l’architecture initiale de bâtiment. Ainsi, à trois siècles d’écart, deux abbés auront marqué l’histoire de La Fieffe.

La propriété revient par succession à l’amiral Lemonnier, chef d’état-major général de la Marine pendant la Seconde Guerre mondiale. Après avoir exercé les plus hautes fonctions, ce militaire d’exception se retire à La Fieffe, où il meurt en 1963.

 
Petites annonces maurice Pneus ile maurice Tyres mauritius